16ème festival des Ateliers-Théâtre (2e week-end)
Du 14 au 16 juin 2019
Élèves

par les élèves de l'école de théâtre du WAOUW

L'eau de la vie pourrait sauver le roi mourant. Ses fils partent à sa recherche, l'un guidé par l'amour et l'autre par l'avarice. La bonté triomphera-t-elle ?

Quelle histoire, l'Histoire ! : La prof d'Histoire a bien de la peine à intéresser Lena à ses cours. Heureusement, elle a une botte secrète : un appareil étrange qui entraînera les élèves dans un voyage passionnant.

Ricky Pompon est garçon de piste dans un cirque défraîchi. Peu considéré par les artistes, peu visible du public, c'est pourtant lui qui maintient la magie malgré tous les ratés. Il aimerait lui aussi connaître son moment de gloire !

Hot House : Un patient d'une institution médicale décède dans d'étranges circonstances, une autre se retrouve enceinte. Le directeur réclame une enquête ! Mais il semble qu'aucun des cadres n'est vraiment innocent...

L'Eau de la Vie d'après les frères Grimm et Quelle histoire, l'Histoire ! création collective
Par les élèves des groupes Enfants 1 et 2
Avec : Yanis et Norah Ben Salem, Naomi et Emily Brooke, Tristan Brugger, Tamara Garcia, Anduena Hyseni, Léane Jouvenat, Florine Liégeois, Cassandre Maetins Morais, Quentin Monney, Léandro Perrin, Amandine Quaglia, Keryan Reichel, Liya Schmutz, Lia Thévenaz et Sébastien Vaccari. Mise en scène : Laura Albornoz
samedi 15 à 17h30 et dimanche 16 à 15h30

Suvi de

Ricky Pompon d'après Bertrand Bossard
Par les élèves du groupe Ados 2
Avec : Charlène Avanthay, Patrick Driscoll, Kiliàn Marguet, Marie Moullet, Lana Naudet, Loris Nguyen, Soleluna Schalcher, Zela Vouillamoz et Maeva Vurlod. Mise en scène : Swen Gippa.
vendredi 14 à 20h30, samedi 15 à 19h30 et dimanche 16 à 17h30

Suvi de

Hot House d'après Pinter
Par les élèves du groupe Adultes
Avec : Félicia Baillifard, Morgane Baur, Pierre-Alain Beffa, Françoise Cap-Beffa, Sarah Mottet et Brigitte Reber. Mise en scène : Claire Wenger et Clément Reber.
samedi 15 à 21h et dimanche 16 à 19h

Représentations

  • vendredi 14 juin 2019 à 20h30
  • samedi 15 juin 2019 à 17h30
  • dimanche 16 juin 2019 à 15h30

16ème festival des Ateliers-Théâtre (1er week-end)
Du 07 au 09 juin 2019
Élèves

par les élèves de l'école de théâtre du WAOUW

L'abattage rituel de Gorge Mastromas : Depuis sa naissance, Gorge Mastromas fait toujours ce qui lui semble juste. Mais ceci lui attire à chaque fois de grandes difficultés. Ce sacrifice moral, est-ce de la bonté ou de la lâcheté ?

La petite fille qui criait au loup : Dans un petit village de campagne, la rumeur gronde : les loups arrivent et avec eux de terribles malheurs. Chacun croit en avoir vu un, les histoires circulent et la paranoïa s'installe…

L'abattage rituel de Gorge Mastromas d'après Dennis Kelly
par les élèves du Groupe Ados 3
avec : Justine Charpilloz, Bryan Filipe, Léane Jouvenat, Thomas Oriol, Eline Pousaz, Fanny Rouvet et Clément Sartoni. Mise en scène : Clément Reber
vendredi 7 à 20h30, samedi 8 à 19h30 et dimanche 9 à 17h30

La petite fille qui criait au loup
par les élèves de la Mauvaise Graine
avec : Céline Merminod, Felicia Baillifard, Kathya Genet, Malou Quinquard, Fabienne Markwalder et Luca Landry. Mise en scène : Claire Wenger
vendredi 7 à 22h20, samedi 8 à 21h20 et dimanche 9 à 19h20

Représentations

  • vendredi 07 juin 2019 à 20h30
  • samedi 08 juin 2019 à 19h30
  • dimanche 09 juin 2019 à 17h30

On n'a pas tous les jours 100 ans !
Du 17 au 19 mai 2019
Cabaret

par le Pavillon des Singes, Lausanne - mise en scène : Frank Arnaudon

D’Aristide Bruant à Léo Ferré en passant par Marianne Oswald, ce spectacle vous fera voyager à travers un siècle de chansons dans l’univers fascinant des salles de spectacles parisiennes. Mêlant séquences théâtrales, poésie et musique, On n’a pas tous les jours 100 ans ! propose une croisière au long cours sur un fleuve d’oeuvres connues ou inconnues, gaies, sentimentales et réalistes de 1886 à 1961. Venez découvrir ou redécouvrir les multiples paysages de la chanson française, voguer sur les époques, les moeurs et l’esprit des temps passés, qui ont sans doute encore beaucoup de choses à dire au présent !

Le Pavillon des Singes, c’est quatre spectacles de théâtre chantant, couvrant une période s’étendant de la 3ème République Française jusqu’à la fin des Trente Glorieuses, autrement dit, 100 ans de chansons ! Depuis la création de son tout premier spectacle au Théâtre WAOUW en 2011, la compagnie a présenté chez nous chacun de ses opus et le cinquième ne fera pas exception.

« Toi, tu finiras sur les planches.
Cabotin, cabotin,
Ca t’iras bien !
Lui répétaient chaque dimanche
En sortant du concert, tous ses copains.
Tu chantes si bien la romance
Qu’un beau jour, tu plaqueras l’ boulot !
Vas-y vieux, t’en fais pas, bonne chance !
Les planches, les planches,
T’ as ça dans la peau. »

Tu finiras sur les planches (R. de Buxeuil/A. Decaye), créée par Georgel en 1919.

Jeu : Frank Arnaudon, Claudine Berthet, Frank Michaux et Paul Kapp au piano
Production : Le Pavillon des Singes, Lausanne

Ce spectacle est soutenu par le Casino Théâtre de Rolle, SIS, La Loterie Romande, Ernst Göhner Stiftung et CCAC.

Représentations

  • vendredi 17 mai 2019 à 20h30
  • samedi 18 mai 2019 à 20h00
  • dimanche 19 mai 2019 à 18h00

Autour de Philippe Rahmy : Pardon pour l'Amérique
Du 06 au 14 avril 2019
Hommage

par la Beyond compagnie, Aigle - mise en scène : Julie Meyer

Bienvenue en Floride, celle des Cadillac customisées qui glissent sur Ocean Drive mais aussi celle des routes à clochards et des bus tagués. Des “vieux loups déguisés en gentils retraités” aux “femmes de ménage peroxydées”, quatre comédiens vous emmènent en road trip à la rencontre des marginaux, des opprimés et des oubliés de la société qui ont tant touchés Philippe Rahmy.

Cet écrivain genevois qui s’est éteint le 1er octobre 2017 était atteint de la maladie dite des os de verre. Il laisse en héritage une oeuvre d’une grande richesse, écrite parfois en lutte contre son propre corps et un ouvrage posthume, fruit de la compilation de milliers de pages manuscrites rédigées lors de son dernier voyage : Pardon pour l’Amérique.
Dans ce récit-enquête, il se confronte à la violence de la politique, des luttes et à l’injustice qui en découle. Avec une résonance touchante, il livre la parole des laissés pour compte et la mêle à ses propres impressions. La Beyond Compagnie se lance dans une quête pour faire vivre et danser ses mots et avec eux, un artiste qui a su mélanger les formes et faire vibrer son écriture avec d’autres disciplines dans un esprit de grande ouverture.

La Beyond Compagnie a été créée en 2016 par Julie Meyer et Aaricia Schwenter, diplômées de l'Ecole de Théâtre Serge Martin à Genève et anciennes élèves su Théâtre WAOUW. Elles ont d'abord travaillé sur les peuples premiers avec les spectacles Wakan, quand la Santiag foule l'Ouest sacré et Vikings ! La vie à l'ombre d'Yggdrasil créés en 2016 et 2017 au Théâtre WAOUW.

“La raison première de ma démarche : chercher les similitudes entre une existence condamnée à l’immobilité quasi permanente durant plus de vingt ans pour cause de maladie (...) et le calvaire d’un innocent qui s’est vu arraché à la vie par décision de justice (...) Dans les deux cas, il aura fallu s’ajuster.”

Philippe Rahmy, Pardon pour l'Amérique

Jeu : Clea Eden, Julie Meyer, Lionel Robyr, Aaricia Schwenter
Dramaturgie : Diane Jacquier
Éclairage : Vicky Althaus
Régie, regard extérieur : Clément Reber
Regard extérieur : Claire Wenger
Communication et diffusion : Fanny Meyer
Production : La Beyond compagnie, Aigle
Coproduction : Théâtre WAOUW

En marge du spectacle, exposition de photographies réalisées par Philippe Rahmy, accompagnée de certains de ses textes.

Représentations

  • samedi 06 avril 2019 à 20h00
  • dimanche 07 avril 2019 à 18h00
  • vendredi 12 avril 2019 à 20h30
  • samedi 13 avril 2019 à 20h00
    Représentation du samedi 13 suivie d'un court métrage montrant Philippe Rahmy dans son road trip aux Etats-Unis puis d'un bord de scène en compagnie de Tanya Rahmy, Pascal Cottin, Pierre Lepori et les comédiens du spectacle.
  • dimanche 14 avril 2019 à 18h00

Poscriptum
Du 08 au 10 mars 2019
Clown

par les Diptik, Fribourg

Au Centre de Tri du Département des Mémoires, Brote et son assistant Nestor vivent leur vie ordinaire, comme deux neurones ordinaires, dans un cerveau humain ordinaire. Ils trient et assimilent les paquets de mémoires, les pensées inachevées, les regrets, bref, tout ce qui traverse l’esprit de leur humain. Mais de jour en jour leur arrivent de plus en plus de mémoires. Elles s’entassent dans les coins, en attente d’assimilation.

Poscriptum traite de la parole, de sa nécessité, de ses excès et aussi - pour votre plus grand plaisir - de ses dérapages ! Interpellés par l’accélération de notre société et la transformation de nos modes de vie, un duo de clowns invente un monde décalé pour décortiquer l’humain dans ses paradoxes, et faire l’éloge de ses fragilités.

Après trois ans de tournée avec leur premier spectacle Hang Up et plus de cent représentations, Les Diptik reviennent à Aigle avec ce nouveau spectacle drôle et poétique. Les deux artistes continuent leur recherche sur la convergence entre art du clown et théâtre. Ils croient en la force de la tragicomédie et de la poésie de l’absurde pour traiter des thématiques actuelles et des réflexions philosophiques universelles.

Pour leur nouvelle création le duo va travailler en collaboration avec la clowne et pédagogue Sky De Sela.

« P.S. Quand on croit que c’est fini, il y a encore toujours quelque chose à dire. »

Jeu : David Melendy et Céline Rey
mise en scène : Sky de Sela
Production : Les Diptik, Fribourg

Représentations

  • vendredi 08 mars 2019 à 20h30
  • samedi 09 mars 2019 à 20h00
  • dimanche 10 mars 2019 à 18h00

Nous ne disparaîtrons pas
Du 15 au 17 février 2019
Fable sociale

d’après Falk Richter, Alexandra Badea et Dennis Kelly
par la Compagnie Überrunter - Mise en scène : Claire Nicolas

Sur un plateau presque vide évoquant le monde virtuel, quatre comédiens s’amusent à rendre visible un décor qui n’existe pas. Une effervescence joyeuse et communicative s’installe entre eux, évoquant une certaine idée du partage et des relations que nous entretenons les uns avec les autres. Armés de leurs téléphones portables, ils se confrontent aux bouleversements que traverse leur génération. Le surplus de possibilités pour “partager” et “aimer” leur donne le sentiment de faire partie d’une communauté au sein de laquelle les relations se négocient à coup de “swipes” et d’options filtrantes. Mais très vite, la solitude s’impose et le sens vient à manquer. Ils vont devoir accepter de lâcher prise pour sortir de la banalité et retrouver leur singularité. Débusquer un espace de sincérité et de vérité, se connecter réellement aux autres, hors des réseaux sociaux, est-ce encore à leur portée ?

A travers les textes de trois auteurs vivants de la scène contemporaine Claire Nicolas signe cette mise en scène et propose avec Nous ne disparaîtrons pas une nouvelle création qui traite de l’aliénation de notre société liée à l’impact des différentes plateformes technologiques. Ce spectacle questionne les notions d’intimité et de sincérité, biaisées par l’usage des réseaux sociaux.

« Quelque chose va arriver, c’est déjà là, on le sent, ça changera tout, ça change notre regard sur le monde dès maintenant et tout ira très vite et alors on verra soudain les choses autrement et on ne comprendra pas comment on a pu vivre toutes ces années et ces décennies, ça n’aura plus de sens, et il nous semblera vraiment étrange qu’on ait passé toutes ces années à parler de forfaits de téléphone portable (…) »

Avec : Loredana von Allmen, Laetitia Barras, Lucas Savioz et Sandro De Feo
Montage et mise en scène : Claire Nicolas
Dramaturgie : Christine Laure Hirsig
Chorégraphie : Judith Desse
Son et lumière : Jean-Etienne Bettler
​Captation et trailer: Anaëlle Morf

Les oeuvres théâtrales de Falk Richter, Dennis Kelly et Alexandra Badea sont publiées et représentées par l'Arche, éditeur et agence théâtrale.

Représentations

  • vendredi 15 février 2019 à 20h30
  • samedi 16 février 2019 à 20h00
  • dimanche 17 février 2019 à 18h00

Dîner-spectacle improvisé​
Le jeudi 07 février 2019
Soutien


Pour la troisième année consécutive, le Comité de l’Association CADRA vous invite à son traditionnel dîner-spectacle improvisé en soutien au Théâtre WAOUW lors duquel vous pourrez savourer de délicieux mets ponctués d’improvisations théâtrales.

Ce spectacle est proposé à la salle de l’Aiglon, Avenue de Loës 6, 1860 Aigle.

Représentations

  • jeudi 07 février 2019 à 18h30

Pourquoi j’ai mangé mon père
Du 25 au 27 janvier 2019
Comédie préhistorique

d’après le roman de Roy Lewis
par la Compagnie Les arTpenteurs - Mise en scène : Chantal Bianchi

Edouard, aimable pithécanthrope, chef d’une tribu d’hominiens des premiers âges, convainc toute sa horde de quitter la cime protectrice des arbres. Mais sa tribu subit les attaques incessantes des tigres à dents de sabres. Nus et désarmés devant la férocité de la nature, doivent-ils retourner dans les arbres comme leurs cousins les singes ou tenter de développer des « trucs » pour survivre. Edouard va alors explorer toutes les possibilités pour sortir de sa condition simiesque. Il découvre l’usage du feu, des armes et la force de l’amour mais provoque aussi les premières catastrophes écologiques !

Pourquoi depuis la nuit des temps l’Homme s’évertue à scier rageusement la branche sur laquelle il est assis ? Pour le découvrir, deux comédiens remontent à la naissance de l’humanité et interprètent à tour de rôle tous les membres d’une tribu préhistorique comme les autres. L’occasion de revenir à la genèse de la technologie, de l’écologie, de la séduction et du crime. Un voyage déjanté aux origines de la race humaine pour tenter de mieux se comprendre.

Avec : Thierry Crozat et Daniel Monnard
Conseil dramaturgique : Jean-Claude Blanc
Création lumière et construction décor : Marc Boyer
Création costumes : Scilla Ilardo
Bande son : Jacques Zürcher
Administration : Stéphane Frein
Diffusion arTpenteurs : Yasmine Saegesser
Diffusion Cie EPS : Carole Genoud

Représentations

  • vendredi 25 janvier 2019 à 20h30
  • samedi 26 janvier 2019 à 20h00
  • dimanche 27 janvier 2019 à 18h00

Graines de Dramaturges
Du 18 au 20 janvier 2019
Élèves

par la Mauvaise Graine - mise en scène : Claire Wenger

La Mauvaise Graine consacre la première partie de cette saison à l’adaptation d’une oeuvre à la scène, qu’il s’agisse d’un roman, d’une nouvelle, d’une chanson, d’un poème ou d’un tableau. Le spectacle issu de ce travail sera composé de leurs écritures.

" Rien de ce que nous écrivons n'est inutile. "

Johann Wolfgang von Goethe

Par les élèves de la Mauvaise Graine
Mise en scène : Claire Wenger
Technique, lumière et son : Clément Reber

Représentations

  • vendredi 18 janvier 2019 à 20h30
  • samedi 19 janvier 2019 à 20h00
  • dimanche 20 janvier 2019 à 18h00

La Comédie Musicale Improvisée !
Du 08 au 09 décembre 2018
Impro


La scène est vide. Seuls s’y trouvent un piano et une batterie. Entrent alors en scène cinq comédiens et un pianiste. Note après note, tout se construit sur le vif. Une première scène se dessine, puis l’air d’une première chanson et c’est tout Broadway qui se déroule sur le fil du rasoir. Au final, un show exclusif totalement improvisé vous est offert ! Une performance de l’éphémère sculptée de rimes et de mélodies qui voltige entre répliques et claquettes, batterie et trompette, poésie et pâquerettes.

À partir d'une suggestion du public, les improvisateurs créent une première chanson et c’est parti pour 90 minutes de pur spectacle, chanté, joué et dansé par la crème de l’improvisation romande.

Avec : Renaud Delay, Aude Gilliéron, Grégoire Leresche, Quentin Lo Russo, Daniel Perrin et Yvan Richardet

Représentations

  • samedi 08 décembre 2018 à 20h00
  • dimanche 09 décembre 2018 à 18h00

En mode start-up
Du 17 au 25 novembre 2018
Thriller 2.0

par l'Ivraie Semblable - mise en scène : Clément Reber

Une développeuse se voit proposer l’opportunité de co-fonder une boîte de jeux vidéo en Californie. Pour cela, son conjoint et elle vont quitter la France et s’installer près de San Francisco. Au bénéfice d’un visa temporaire, elle se retrouve totalement dépendante de ses “associés” et plonge dans un quasi esclavage. Pour s’en sortir et ne pas perdre la face, elle devra abandonner ses convictions morales les plus profondes.

Dans cette nouvelle création, l’Ivraie Semblable questionne les effets de la pression dans le milieu professionnel. Dès lors qu’avoir un emploi devient une question de vie ou de mort, jusqu’où un individu rejeté par les rouages du système est-il prêt à aller pour le conserver ?

« Quand je repense à ces années passées à travailler pour Relax, aux magouilles et à la malhonnêteté de mes associés. Tous les deux étaient plus tarés l’un que l‘autre. Et pourtant, ils s’en sortaient. Ils s’en sortent toujours. (...) C’est peut-être ça la solution ? Pour survivre dans ce monde, il faut être tordu, malhonnête et agir de façon immorale. »

Avec : Laura Albornoz, Félicia Baillifard, Swen Gippa et Claire Wenger
Texte : Clément Reber et Claire Wenger
Costumes et accessoires : Claire Wenger
Technique : Clément Reber

Représentations

  • samedi 17 novembre 2018 à 20h00
  • dimanche 18 novembre 2018 à 18h00
  • vendredi 23 novembre 2018 à 20h30
  • samedi 24 novembre 2018 à 20h00
  • dimanche 25 novembre 2018 à 18h00

Restez groupés ! d'Hélène Sapin
Du 14 au 16 septembre 2018
Farce grinçante

par la Compagnie Bleu Café - mise en scène : Julie Meyer

C'est la fête de l'Escalade à Genève. Dans une salle de classe, les enseignantes préparent les déguisements pour le cortège. Venant de l'extérieur, on entend des voix d'enfants. Ce qui semble au départ une agréable réjouissance se révèle être une immense mascarade dont il faut absolument sauver les apparences. Face à une pédagogie en passe de dérailler, les élèves prennent en otage leurs enseignantes et les enjoignent à mettre fin à un système scolaire qui semble produire des assistés et non des esprits libres, des peureux et non des heureux, des soumis et non des conscients.

La jeune compagnie Bleu Café - regroupant d’anciens élèves de l’école Serge Martin - vous propose une farce grinçante, où le grotesque côtoie la poésie, la musique, la danse et le chant, pour reconstruire un système pédagogique plus humain, tout simplement.

Professeure agrégée de lettres modernes à l’Université de Genève et enseignante de littérature au secondaire, l’écrivaine française Hélène Sapin est également comédienne et est l’auteur de poèmes, de scénarios de films et dernièrement surtout de pièces de théâtre aux thématiques humanistes (chibanis, Amérindiens, religion, transhumanisme, éducation…)

« Le plus gros défaut de l'école primaire, c'est d'avoir oublié que les enfants s'y trouvaient. »
- Catherine Fleury, enseignante

Avec : Tara Macris, Céline Ricca, Kleopatra Lida Zacharova, Lionel Robyr et Mathilde Soutter
Lumières : Francesco Dell’Elba
Scénographie : Benjamin Müller et Gilles Bessat
Costumes : Florence Bürgy
Masques : Patrick Brunet
Régie : Clément Reber
Assistante et communication : Aaricia Schwenter

Représentations

  • vendredi 14 septembre 2018 à 20h30
  • samedi 15 septembre 2018 à 20h00
  • dimanche 16 septembre 2018 à 18h00

XVe festival des Ateliers-Théâtre
Du 25 au 27 mai 2018
Élèves


Pour cette 15ème édition, les élèves de l’école de théâtre du WAOUW se sont attelés à l’HUMOUR. Le premier week-end des festivités sera consacré à l’humour noir. Dans Paroles de morts en milieux (in)hospitaliers, des morts dans un cimetière prendront la parole, des internes dans un hôpital prendront de mauvaises décisions et des fous dans un asile psychiatrique prendront le pouvoir. Le deuxième week-end, les adolescents présenteront une série de sketchs dans Autour d’une audition, tandis que les enfants attendront un mort qui ne se présente pas à son propre enterrement dans Pour de faux et liront les pensées des spectateurs grâce à la célèbre invention d’un professeur fou dans Machin, machine. Un panel qui vous fera grincer des dents et mourir de rire.

Pour de faux et Machin, machine
Par les élèves des Enfants 1 et 2

Suvi de

Autour d’une audition
Par les élèves des Ados 2

Ados 2 Avec : Léane Jouvenat, Kiliàn Marguet, Margaux Morard, Marie Moullet, Loris Nguyen, Eline Pousaz, Clément Sartoni, Soleluna Schalcher, Clarisse et Iris Vacheyrout et Marie Wongwilat
Mise en scène : Swen Gippa

Enfants Avec : Charlène Avanthay, Yanis Ben Salem, Laurine Fenaud, Roxane Füllemann, Anduena Hyseni, Florine Liégeois, Lana Naudet, Amandine Quaglia, Loris Renaud, Liya Schmutz, Sébastien Vaccari, Carolina Verdegaal et Maeva Vurlod.
Mise en scène : Laura Albornoz

Représentations

  • vendredi 25 mai 2018 à 20h00
  • samedi 26 mai 2018 à 18h00
  • dimanche 27 mai 2018 à 16h00 ADO2 à 18h00

XVe festival des Ateliers-Théâtre
Du 18 au 20 mai 2018
Élèves


Pour cette 15ème édition, les élèves de l’école de théâtre du WAOUW se sont attelés à l’HUMOUR. Le premier week-end des festivités sera consacré à l’humour noir. Dans Paroles de morts en milieux (in)hospitaliers, des morts dans un cimetière prendront la parole, des internes dans un hôpital prendront de mauvaises décisions et des fous dans un asile psychiatrique prendront le pouvoir. Le deuxième week-end, les adolescents présenteront une série de sketchs dans Autour d’une audition, tandis que les enfants attendront un mort qui ne se présente pas à son propre enterrement dans Pour de faux et liront les pensées des spectateurs grâce à la célèbre invention d’un professeur fou dans Machin, machine. Un panel qui vous fera grincer des dents et mourir de rire.

"Paroles de morts en milieux (in)hospitaliers"
Par les élèves des Ados 3 et de la Mauvaise Graine

Avec : Felicia Baillifard, Justine Charpilloz, Stacy Chevalley, Bryan Filipe, Loïc Gaberel, Léane Jouvenat, Kathya Genet, Luca Landry, Tania Launaz, Emily Rose Luisier, Fabienne Markwalder, Audrey et Céline Merminod, Annaèle Piron, Malou Quinquard et Fanny Rouvet.

Mise en scène : Clément Reber et Claire Wenger

Représentations

  • vendredi 18 mai 2018 à 20h00
  • samedi 19 mai 2018 à 20h00
  • dimanche 20 mai 2018 à 18h00

Je voulais juste venger mon père et ensuite les choses se sont compliquées - Shakespeare Improvisé
Du 26 au 29 avril 2018
Accueil

Par la compagnie Slalom, Vevey

Après Molière improvisé, accueilli en avril 2016, les improvisateurs de cette jeune compagnie s'attaquent au registre du grand William Shakespeare. Ses personnages, situations, textes et répliques mythiques seront à l’honneur dans une intrigue que les spectateurs choisiront en temps réel. C’est donc une pièce inédite du grand Will qui se jouera chaque soir, se riant des codes et des clichés, pour le plus grand bonheur du public.

« Au moins cette fois je ne serai pas traduit par François-Victor Hugo » William Shakespeare

Avec (en alternance) : Paul Berrocal, Boris Degex, Mélanie Foulon, Alain Ghiringhelli, Anna Krenger, Adrien Mani, Melody Pointet, Matteo Prandi, Alexis Rime et Florence Wavre

Production : Compagnie Slalom, Vevey

Représentations

  • jeudi 26 avril 2018 à 20h00
  • vendredi 27 avril 2018 à 20h00
  • samedi 28 avril 2018 à 20h00
  • dimanche 29 avril 2018 à 18h00

Juliette et son Roméo d'après Shakespeare
Du 30 mars au 01 avril 2018
Accueil

Par la compagnie Les arTpenteurs, Yverdon-les-Bains - Mise en scène : Chantal Bianchi et Thierry Crozat

A Vérone, la haine entre les Capulet et les Montaigu mène le bal. Et l’amour surgit. Juliette est au centre. L’amour la transformera. Roméo, lui, est emporté par son destin. C’est Juliette qui véritablement luttera de toutes ses forces, de toute son âme, de tout son coeur pour réaliser son amour.

Redécouvrez la célèbre histoire d’amour de Roméo et Juliette dans une version accélérée, burlesque et émouvante. Les arTpenteurs vous proposent un théâtre artisanal vif et créatif où trois acteurs et leurs marionnettes jonglent avec les répliques de Shakespeare ; un théâtre direct et accessible, joyeux et généreux, sincère et percutant.

L'amour court, le souffle court.

Avec : Yasmine Saegesser, Lorin Kopp, Yvan Richardet

Représentations

  • vendredi 30 mars 2018 à 20h00
  • samedi 31 mars 2018 à 20h00
  • dimanche 01 avril 2018 à 18h00

Dîner-spectacle improvisé
Le jeudi 01 mars 2018
Soutien


Venez partager un délicieux menu aux saveurs locales - proposé en collaboration avec le SeMo Chablais - tout en vous régalant d’improvisations à la carte.

Au menu,
Un apéritif vous sera offert et, comme son nom l’indique, devrait vous mettre en appétit.
***
Un mesclun de dents de lion à déguster avant qu’il ne vous dévore.
***
Un demi coquelet rôti aux épices (l’autre moitié s’étant envolée) confortablement allongé sur son lit de pommes au four et très bien accompagné de sa jardinière de légumes.
***
Un crumble à la rhubarbe (de 3 jours.)
***
Entre les plats, vous pourrez vous régaler d'improvisations de quatre comédiens-improvisateurs de Suisse Impro afin de conserver vos zygomatiques échauffés, vos abdominaux stimulés et votre digestion agréable. Les élèves de la Mauvaise Graine en plus de vous servir auront le plaisir de vous divertir en début et fin de soirée avec deux sketchs de leur cru.
***
Thés et Cafés offerts par la direction du Théâtre WAOUW en remerciement de votre soutien.

Tarifs : 85.- par personne ― 650.- pour une table de huit

Pour vous inscrire écrivez-nous à info@waouw.ch et nous vous ferons parvenir les informations nécessaires ainsi qu'un bulletin de versement.

Représentations

  • jeudi 01 mars 2018 à 18h00

Hang Up !
Du 02 au 04 février 2018
Accueil

Par Les Diptik, Clown Duo, Fribourg - Mise en scène : Marjolaine Minot

Garlic et Dangle attendent, suspendus hors du temps, sur un long porte-habits dans la «Station de l’Entre-deux». Un vieil haut-parleur grésillant leur rappelle sporadiquement qu’ils sont en attente de réincarnation. Garlic, malicieuse boule de féroce tendresse, rêve de se réincarner en arbre. Dangle, long, lent et mélancolique, se perd dans des réflexions métaphysiques.

Les Diptik proposent une exploration délicate et drôle de la liberté humaine. Comment se choisir une vie, un corps, une place dans ce bas-monde ? Avec leur «état d’âme», ils auscultent l’humanité. Hang Up est un poème absurde sur l’état d’être (ou de ne pas être), et se situe confortablement quelque part entre l’art du clown et celui du théâtre.

- Moi, je suis prête. Non, je suis pas prête. Enfin, je sais pas. Je crois. Non, je sais pas. Bah... Comment on fait pour se préparer ?
- Patience...

Avec : David Melendy, Céline Rey

Représentations

  • vendredi 02 février 2018 à 20h00
  • samedi 03 février 2018 à 20h00
  • dimanche 04 février 2018 à 18h00

Ciel mon Vaudeville !
Du 26 au 28 janvier 2018
Élèves

Chat en Poche, de Georges Feydeau


Monsieur Pacarel a fait fortune dans le sucre en exploitant les diabétiques. Et, comme cela ne lui suffit pas, maintenant sa fortune acquise, il rêve à présent de gloire. Pour l’atteindre, il veut monter un opéra composé par sa propre fille qui a réécrit "Faust" d'après Charles Gounod et le présenter à l’opéra Garnier. Afin d’assurer sa réussite, il fait venir un célèbre ténor de l'opéra de Bordeaux. Débarque alors un jeune Bordelais qui n'est pas celui qu'espérait Monsieur Pacarel... Il s'agit en vérité du fils de son ami Dufausset venu faire ses études de droit à Paris. Monsieur Pacarel, le prenant pour le ténor en question, lui fait signer un contrat le liant à lui comme chanteur.

De son côté, le jeune Duffausset s’éprend de Marthe, la femme de Monsieur Pacarel, croyant que c’est Amandine, la femme de son ami le Docteur Landerneau. Quant à Julie, la fille de Pacarel, elle s’éprend du prétendu ténor, rejetant Lanoix de Vaux, le mari choisi par son père. Tous ces ingrédients réunis, provoqueront une kyrielle de quiproquos qui donneront le rythme à cette pétillante pièce de Feydeau.

Je me suis enrichi dans la fabrication du sucre par l'exploitation des diabétiques... il ne manque plus qu'un peu de lustre à mon nom... Eh ! bien, ce lustre, c'est toi qui me le donneras. Tu es mon œuvre, cet opéra est ton œuvre. Or, les œuvres de nos œuvres sont nos œuvres, par conséquent, "Faust" est mon œuvre.

Par les élèves de la Mauvaise Graine

Avec :
Félicia Baillifard dans le rôle de Monsieur Pacarel
Annaèle Piron dans le rôle de Marthe
Stacy Chevalley dans le rôle de Julie
Tania Launaz dans le rôle du Docteur Landerneau
Céline Merminod dans le rôle d’Amandine
Luca Landry dans le rôle de Dufausset
Kathya Genet dans le rôle de Lanoix de Vaux

Mise en scène : Claire Wenger
Technique, lumière et son : Clément Reber

Représentations

  • vendredi 26 janvier 2018 à 20h00
  • samedi 27 janvier 2018 à 20h00
  • dimanche 28 janvier 2018 à 18h00

Vikings - La vie à l'ombre d'Yggdrasil
Du 07 au 10 décembre 2017
Création

Par la Beyond Compagnie, Aigle

De la rencontre du feu et de la glace naîtront les neufs mondes de l’univers. A l’ombre d’Yggdrasil, dans le Mittgard, les dieux donneront naissance aux hommes. Source d’inspiration de nombreuses histoires fantastiques, les peuples ancestraux nordiques fascinent. Mais qu’en sait-on vraiment ? A travers leur Histoire, leurs légendes et leur mythologie, voyagez le temps d’une soirée dans l’univers médiéval de l’Europe du Nord.

Après leur re-découverte des Indiens d’Amérique, la Beyond Compagnie s’attaque cette année aux Vikings ! Ou plutôt, aux populations scandinaves du Moyen- ge, communément appelées Viking...

Au commencement ne régnait qu’un néant infini. La première image du monde sacré est un précipice. Il porte le nom de Ginungagap, l’Abîme-Béant, une chute sans fin entre des parois invisibles qui n’ont ni forme ni couleur. Le vide éternel.
Et puis, soudain, une impression s’affirme : le Froid. Et le Chaud.

Avec : Delphine Barut, Julie Meyer, Clément Reber, Aaricia Schwenter, Claire Wenger

Représentations

  • jeudi 07 décembre 2017 à 20h00
  • vendredi 08 décembre 2017 à 20h00
  • samedi 09 décembre 2017 à 20h00
  • dimanche 10 décembre 2017 à 18h00

Comment on freine ? de Violaine Schwartz
Du 02 au 05 novembre 2017
Création

par la compagnie l'Ivraie Semblable - Mise en scène : Clément Reber

24 avril 2013, Dhaka, Bangladesh. Une usine textile s’effondre faisant des milliers de victimes. Le même jour, en Europe, une femme a un accident de voiture. Tandis que la radio énumère les victimes, elle confond la pédale de frein avec l’accélérateur et fonce dans un mur. Sortie de l’hôpital, en faisant le tri dans ses cartons, des montagnes de vêtements en sortent. Alors, petit à petit, les deux drames s’entrecroisent dans une même réalité.

À la fois objets de séduction, de confort et d’affection, les habits sont aussi les marchandises les plus emblématiques de notre économie globalisée. De durées de vie toujours plus courte et à des prix toujours plus bas, ils sont le plus souvent fabriqués dans des pays infiniment lointains dont nous ne savons presque rien.

On ne sortira plus. Trop dangereux avec les fous qui traînent partout. Tu as raison. On mettra des tapis partout comme des cartes de géographie par terre et on voyagera dans les fils de laine noués main.

Avec : Julie Meyer, Lionel Robyr, Claire Wenger

Représentations

  • jeudi 02 novembre 2017 à 20h00
  • vendredi 03 novembre 2017 à 20h00
  • samedi 04 novembre 2017 à 20h00
  • dimanche 05 novembre 2017 à 18h00

Il faut le boire !
Du 13 au 15 octobre 2017
Accueil

Par la compagnie Ad-apte, Lausanne - Mise en scène : Philippe Soltermann

Quand les verres de trop vous font rentrer tard, la mauvaise foi devient universelle : ce n’est jamais vraiment de votre faute... Quand le vin est bon il est toujours difficile de rentrer !

Entrecoupé de chansons ce spectacle parle de notre rapport au goût, de nos excès d’amitié et des conséquences parfois douloureuses d’un palais honoré. Les raisonnables disent « je bois moins mais je bois du meilleur », mais quand le vin est bon on veut naturellement en boire plus. Ce spectacle se rit de l’austérité actuelle et fait l’éloge du vin, du travail de la vigne et de l’épicurisme, tout simplement.

J'ai un mal de tête, un goût de métal dans la bouche, le tympan droit qui me lance, un acouphêne... Mais pourquoi j'ai été si faible ?! Ma tête... Oh, ma tête...

Avec : Thierry Romanens, Frank Semelet, Antonio Troilo

Représentations

  • vendredi 13 octobre 2017 à 20h00
  • samedi 14 octobre 2017 à 20h00
  • dimanche 15 octobre 2017 à 18h00

Bel-Air - L'Histoire du théâtre en kit
Du 21 au 24 septembre 2017
Création

Par K.A.R.L. (Kollectif À Responsabilité Limitée), Bruxelles

Un soir en Suisse, quatre comédiens se donnent pour mission de parcourir l’Histoire du théâtre. Face à l’ampleur de la tâche, ils créent le personnage de Dwayne Tennessee, un acteur de L.A. qui à 5h26 reçoit un appel où une voix lui annonce la mort de Vera Bellinski. De là, commence son voyage initiatique qui le conduit à la rencontre de Tchekhov, Shakespeare, Marivaux, Racine… Il traverse l’Atlantique, rejoint l’Europe depuis l’Amérique, avant de rentrer en Suisse, là où tout avait commencé, là où il s’était donné pour mission de parcourir l’Histoire du théâtre.

Attendez, parle-t-on toujours de Dwayne Tennessee ? On ne sait plus, et ce n'est plus si important. L'important c'est l'épopée.

- Je dis juste que Hulk c’est pas une si mauvaise idée si tu regardes un peu les choses autrement. Il y a un rapport. La figure du héros et de l’anti héros, de la double personnalité. Je sais pas, passer de Lorenzaccio à Hulk… ça ouvre des horizons. On se dégage des grands textes et des grands auteurs. On entre dans la culture populaire. Et par la grande porte.

- T’es sûre ?

Avec : Joey Elmaleh, Diane Jacquier, Lionel Robyr, Claire Wenger

Représentations

  • jeudi 21 septembre 2017 à 20h00
  • vendredi 22 septembre 2017 à 20h00
  • samedi 23 septembre 2017 à 20h00
  • dimanche 24 septembre 2017 à 18h00

14ème Festival des Ateliers-Théâtre - Crazy Brit’s : ils sont fous ces anglais !
Du 02 au 03 juin 2017
Jeunes Acteurs

par les élèves de l'école de théâtre WAOUW - mis en scène par Swen Gippa, Audrey Launaz, Clément Reber et Claire Wenger

Cette année, tous les élèves de l’école de théâtre du WAOUW se réunissent pour vous proposer un grand spectacle-événement autour de la littérature anglaise fantastique et de l’absurde.

De l’univers féerique de Charlie à la Chocolaterie (raconté par les enfants) à l’humour absurde des Monthy Python (revisité et mis en scène par la Mauvaise Graine), en passant par le monde inquiétant d’Alice au Pays des Merveilles (proposé par les Ados 1&2), qui deviendra bien vite le Pays de la Folie (adapté avec les Ados 3 sur la base d’un jeux vidéo), découvrez en vous amusant le travail de nos apprentis comédiens.

Attention ! Ce spectacle a lieu à la Salle de l’Aiglon (Av. de Loës 6, 1860 Aigle)

Avec les 52 élèves de l’école de théâtre du WAOUW sous l’encadrement de Swen Gippa, Audrey Launaz, Clément Reber et Claire Wenger

Représentations

  • vendredi 02 juin 2017 à 19h00
  • samedi 03 juin 2017 à 19h00

Les Saintes-Hells : entre filles on doit être solidaires !
Du 12 au 14 mai 2017
Comédiens en herbe

par les élèves de La Mauvaise Graine - mis en scène par Claire Wenger

Les Saintes-Hells comptent dix filles amies pour la vie. Mais elles connaissent bien l’ordre hiérarchique : qui est en haut, qui est au milieu et surtout qui est en bas. C’est cool d’être dix filles qui se connaissent vraiment et qui sont solidaires entre elles. Alors qu’arrrive-t-il lorsque tout le Lycée reçoit la photo de l’une d’elle entièrement nue ? Et comment s’en sortiront-elles lorsque leurs actes les mèneront au pire ? Après tout, entre filles on doit être solidaires…

Ce spectacle dénonce la violence verbale et les actes odieux qui peuvent survenir dans un groupe solidaire et retrace l’histoire de femmes qui se sont battues pour défendre leur place dans la société. Il interroge ainsi la distance entre combat existentiel et despotisme aux conséquences désastreuses.

J’ai appris qu’il y avait toujours des mecs qui étaient des ordures qui menaient la vie dure aux femmes de ma famille. Mais les choses ont avancé jusqu’à ma génération parce que pour moi, c’est pas tant que les mecs soient des ordures, certains le sont, mais plutôt que les filles sont devenues les ordures que les mecs étaient auparavant.

Scarlett

Avec : Félicia Baillifard, Shannon Granger, Matthieu Juilland, Luca Landry, Audrey et Tania Launaz, Audrey et Céline Merminod et Nicolas Neukomm

Adaptation et mise en scène : Claire Wenger
Son et lumière : Clément Reber

Représentations

  • vendredi 12 mai 2017 à 20h00
  • samedi 13 mai 2017 à 20h00
  • dimanche 14 mai 2017 à 18h00

Trois hommes dans un bateau (sans oublier le chien) d’après le roman de Jerome K. Jerome
Du 28 au 30 avril 2017
Humour British

par la Cie De Facto, Neuchâtel - mise en scène : Nathalie Sandoz

Dans une ambiance qui frôle délicieusement l’absurde et à coups de digressions, divagations et autres moments de folies, Jay, le narrateur, retrace le voyage sur la Tamise qu’il a entrepris avec ses amis, George, Harris, et leur fidèle fox terrier, afin d’assouvir leur désir frileux d’aventure. Avec sophistication et malice, il rapporte les événements qui leur sont réellement arrivés, sans rien y ajouter, et ça, on insiste!

Emprunts de rêves romantiques, nos trois gentlemen hypocondriaques vivent cette grande épopée avec la classe et l’énergie de leur folie douce. Mais toute fable épique n’est pas complète sans une bande son originale qui accompagne nos héros triomphants ! C’est au rythme d’un rock anglais entraînant composé par le plus british des groupes neuchâtelois «The Rambling Wheels».

Quand un trio de trentenaires hypocondriaques décide que le repos procuré par leur divan ne suffit plus à éviter un surmenage annoncé, ils s’élancent à la conquête de la Tamise... Un coup de coeur pour cette comédie britannique tendre et pleine d’humour qui aborde, mine de rien, la question philosophique du rapport de l’Homme au bonheur.

Avec : Frank Arnaudon, Frank Michaux, Frédéric Ozier (et Willow)
Scénographie : Neda Loncarevic
Lumières : Gilles Perrenoud
Compositions : The Rambling Wheels, Cédric Liardet
Costumes : Diane Grosset
Directeur technique : Julien Dick
Production : Cie De Facto, Neuchâtel
Coproduction : Théâtre du Pommier,Neuchâtel ; Théâtre du Galpon, Genève

Représentations

  • vendredi 28 avril 2017 à 20h00
  • samedi 29 avril 2017 à 20h00
  • dimanche 30 avril 2017 à 18h00

Le Songe d'une Nuit d'été d'Isabelle Bonillo, d'après William Shakespeare
Du 23 au 26 mars 2017
Classique Revisité

Compagnie T-âtre IBonillo - conception et mise en scène : Isabelle Bonillo

L'histoire commence à Athènes, où le mariage du roi Thésée et d'Hippolyta met la population en émoi. Thésée reçoit alors la visite d’Égée qui se plaint que sa fille, Hermia, refuse Démétrius, l’époux qu’il lui destine. Thésée ordonne donc à la jeune fille d’obéir à son père. Amoureux, Lysandre et Hermia s'enfuient dans la forêt afin d’échapper à cette obligation. Mais ils sont poursuivis par Démétrius, lui-même poursuivi par Hélèna, qui brûle d'amour pour lui. Dans cette même forêt, une troupe d’artisans répète tant bien que mal une pièce en l’honneur du mariage de Thésée et Hippolyta.

C'est alors qu'interviennent les esprits de la forêt et souverains des elfes, Obéron et Titania qui se disputent un page. Pour l’obtenir, Obéron demande à Puck, un lutin maléfique, de faire en sorte que Titania tombe follement amoureuse d’un âne et Démétrius amoureux d'Hélèna. Mais pendant la nuit, la confusion règne. Le philtre d'amour manié avec beaucoup de désinvolture, amènera Lysandre à tomber amoureux d'Hélèna.

Mais que se passe-t-il en une heure dans le Songe d'Isabelle Bonillo ? Et si Cupidon y perdait son latin ? Et s’il partait en camion-chapiteau avec son lupanar personnel pour comprendre comment les êtres humains gâchent ses flèches ? Et que, pour ce faire, il prenait la pièce du grand Will « Le Songe d’une nuit d’été » ? Et qu’il propose au public de l’analyser avec lui ? Ensemble, faisons le point sur l’amour et le désir sur fond de mercantilisme.

Ce spectacle est créé dans le cadre d'une convention sur trois ans entre la compagnie T-âtre et le WAOUW.

Production, Conception, Ecriture, Mise en scène, Jeu : Isabelle Bonillo
Dramaturgie : Francesco Mormino
Œil extérieur-comédienne : Christine Laville
Comédien-régisseur : Sébastien Duperret
Comédien-assistant : Philippe Thonney
Comédienne : Marylène Rouiller
Assistante à la mise en scène : Caroline Quayzin
Assistante technique : Mercedes Rodriguez-Arnedo
Décor : Stéphane le Nédic
Camion en carton : Violaine Knecht
Lumière et son : Eric Moret
Costumes-œil extérieur : Caroline Guignard
Musique : Arthur Besson
Images : Sébastien Baudet
Collaboration au son : Michel Zürcher
Aide technique : Clément Reber
Montage-Chapiteau et construction : Louis Yerly
Montage-Chapiteau : Victor Hunziker
Attachée de presse et chargée de diffusion : Corinne Uldry
DVD : Bastien Bron
Photos : Philippe Pache
Merci à Serge Wolf, Claire Bärtschi-Flohr, Claire Wenger, Yangalie Kohlbrenner

Représentations

  • jeudi 23 mars 2017 à 20h00
  • vendredi 24 mars 2017 à 20h00
  • samedi 25 mars 2017 à 20h00
  • dimanche 26 mars 2017 à 18h00

Dîner-spectacle improvisé​
Le jeudi 02 mars 2017
Soutien


C’est avec un immense plaisir que le Comité de l’Association CADRA (Centre d’Art Dramatique Régional Aiglon) vous invite à participer au
Repas de soutien
pour le Théâtre WAOUW
le jeudi 2 mars 2017 à 18h30
à la Salle de l’Aiglon à l’Avenue de Loës 6 à Aigle

Au Menu, le Théâtre WAOUW en collaboration avec le SeMo Chablais pour le repas et le service vous proposent :

Un apéritif qui vous sera offert et qui, comme son nom l’indique, devrait vous mettre en appétit.

En entrée vous pourrez déguster une salade “du Dzodzet” agrémentée de gruyère, de pommes et de poireaux.

Pour agrémenter votre dégustation, les comédiens de la Compagnie Enjeu vous régaleront d’une série d’ improvisations à la carte en fonction de vos envies.

Une fois vos zygomatiques échauffés et vos abdominaux stimulés le Chef vous suggère un jambon à l’os pour les gens bons que vous êtes sur son lit de gratin dauphinois rassurez-vous aucun dauphin n’a souffert lors de la conception du gratin accompagnés de haricots verts qui vous permettront peut-être d’atteindre comme Jack le pays des géants.

Afin de rendre le processus de digestion plus agréable, les comédiens de la Compagnie Enjeu poursuivront l’entraînement de vos muscles faciaux et abdominaux avec une seconde série d’ improvisations à la carte ou vous serez à nouveau maîtres du jeu.

Après l’effort, le réconfort ! Pour vous redonner une bonne dose d'énergie, vous aurez droit en dessert à un Duo de mousses au chocolat (parce qu’à deux, c’est toujours mieux) suivi d’un thé ou café offert par la direction du Théâtre WAOUW pour vous remercier de votre généreux soutien.

Ce spectacle est proposé à la salle de l’Aiglon, Avenue de Loës 6, 1860 Aigle.
Tarif repas + spectacle : 85.- CHF (hors abonnement)
Tarif pour une table de huit personnes : 600.- CHF
Votre réservations sera confirmée à reception de votre paiement par e-banking à Association CADRA - 1860 Aigle - CH15 0900 0000 1769 1216 2

Repas et service par le SeMo Chablais
Sketchs et service par les élèves du Théâtre WAOUW
Improvisation par les comédiens de la compagnie Enjeu.

Représentations

  • jeudi 02 mars 2017 à 18h30

Mais qu’est-ce qu’ils nous chantent là ?
Du 20 au 21 janvier 2017
Cabaret-Théâtre

Le Pavillon des Singes, Lausanne - mise en scène : Frank Arnaudon

Mais qu’est-ce qu’ils nous chantent là ? propose un parcours sur les traces de Georges Guibourg, dit Georgius, à la découverte d’une époque, de ses personnages pittoresques et d’un répertoire unique en son genre. Grâce à un large choix de chansons, à quelques extraits de ses pièces et à ses souvenirs inédits, Le Pavillon des Singes retrace une partie sa carrière, de ses débuts en 1908 jusqu’à l’année 1933, période pendant laquelle Georgius change de répertoire, passant des romances aux chansons comiques, développant et affinant son personnage d’amuseur public n°1.

Après la création de Je vous préviens je ne vais pas chanter en 2011 et Chantons quand même ! en 2013, l’accueil de Il est minuit… Si on chantait ? en 2015, Le Pavillon des Singes ressuscite Georgius et nous emmène de la Belle Epoque aux années folles à travers ce quatrième volet consacré à la vie du grand chansonnier Georges Auguste Charles Guibourg.

« Georgius ne cessera pas de nous plaire, volubile, naturel, le visage parlant, allègre, doué de surcroît de l'impeccable articulation qui ne s'acquiert qu'au Caf' Conc’... »
Colette

« Il pète le feu, il ne brûle pas les planches, il les enflamme. »
Lucien Descaves

Avec : Frank Arnaudon, Claudine Berthet, Frank Michaux et Sylviane Huguenin-Galeazzi au piano
Structure : Claudine Berthet et Frank Arnaudon
Scénographie : Fanny Courvoisier
Lumières : Ludovic Manzoni
Arrangements musicaux : Sylviane Huguenin-Galeazzi
Piano : Paul Kapp
Costumes : Jean-Gabriel Chobaz
Son : Cédric Simon
Régie : Roméo Bonvin
Communication/Diffusion : Lucas Vuilleumier

Représentations

  • vendredi 20 janvier 2017 à 20h00
  • samedi 21 janvier 2017 à 20h00

Attention Humour !
Du 16 au 18 décembre 2016
Humour noir sur fond noir

par l'Obsidienne Compagnie, Sion - mise en scène : Pierre-Pascal Nanchen

Inspiré des Idées noires de Franquin, ce spectacle interroge entre deux éclats de rire : à quoi sert l’humour ? Est-il vraiment le propre de l’Homme ? Peut-il être dangereux ? Ou au contraire libérateur ? Qui rit ? Qui ne rit pas ou qui ne rit plus ? Qui a rit en premier ?

Deux scientifiques auto-proclamés, vont exposer, démontrer, les résultats de leur recherche sur les deux grands thèmes que sont le rire et l’humour. Mais leurs résultats vont s’avérer douteux voire dangereux.

L’Obsidienne revient régaler nos spectateurs de son approche particulière du plateau, inspirée du travail de Charlie Chaplin, Buster Keaton et Karl Valentin.

"Je me presse de rire de tout, de peur d’être obligé d’en pleurer.“ Figaro - Beaumarchais

Conception et jeu : Cathy Sottas, Pierre-Pascal Nanchen
Collaboration artistique : Dominique Fumeaux, Gilles Vuissoz

Représentations

  • vendredi 16 décembre 2016 à 20h00
  • samedi 17 décembre 2016 à 20h00
  • dimanche 18 décembre 2016 à 18h00

La Boucherie de Job de Fausto Paravidino
Du 24 au 27 novembre 2016
Création Maison

par la compagnie L’Ivraie Semblable, Aigle - mise en scène : Clément Reber

La boucherie de Job tombe en faillite. Il est contraint de licencier son garçon boucher qui est amoureux de sa fille malade. Son fils, de retour de ses études à Boston, tente d’aider son père à sauver la boucherie. Refusant de se soumettre aux nouvelles lois de la finance, Job rejette son aide. Le fils précipite alors la faillite du commerce familial, espérant ainsi en retirer de quoi payer les soins pour sa soeur. Apprenant les manigances de son fils, Job s’enfuira avec l’enfant. Deux clowns sans morale sont alors chargés de les retrouver à tout prix.

Au-delà de la métaphore biblique du Livre de Job de l’Ancien Testament, la pièce de Fausto Paravidino interroge sur ce qui fait notre humanité. La Boucherie de Job porte un regard cynique sur le sacrifice du juste, dans un monde où la boussole du bien et du mal semble tourner en rond.

“Si vous n’aimez pas le chemin que prennent les brebis, changez le berger, pas les brebis.”
2ème Clown, Acte II, scène 8

Avec : Patrick Devantéry, Sébastien Gautier, Audrey Launaz, Clément Reber, Claire Wenger
Lumières, effets techniques et montage vidéo : Clément Reber
Costumes et accessoires : Claire Wenger
Traduction de Pietro Pizzuti, © L’Arche Editeur
L’Arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté.
www.arche-editeur.com

Production : L'Ivraie Semblable, Aigle Coproduction : Théâtre WAOUW

Représentations

  • jeudi 24 novembre 2016 à 20h00
  • vendredi 25 novembre 2016 à 20h00
  • samedi 26 novembre 2016 à 20h00
  • dimanche 27 novembre 2016 à 18h00

Le Mécano de la General de Buster Keaton et Clyde Bruckman
Du 14 au 15 octobre 2016
Ciné-Concert

par le Duo'Mogène, Aigle - mise en musique : Guy-Baptiste Jaccottet

Johnnie est le mécano de la « General », une locomotive de la Western and Atlantic Railroad. Lorsque la guerre de Sécession éclate, Johnnie ne sait toujours pas qui choisir entre son train et Annabelle Lee, sa bien aimée. Renonçant à s’engager dans l’armée, Annabelle finit par le quitter. Cependant, lorsque la « General » est volée par des espions de l'Union, avec Anabelle à son bord, Johnnie n'hésite pas à se lancer à la poursuite de son train et de sa fiancée, pour sauver les deux amours de sa vie.

Guy-Baptiste Jaccottet, ancien élève des Ateliers-Théâtre du WAOUW, accompagne par des improvisations à l’orgue une projection du ce film muet de Buster Keaton pour 75 minutes de suspens, de poursuites, de cascades et de rires !

Ce spectacle a lieu en marge de notre programmation à l’Église du Cloître, Avenue du Cloître 26, 1860 Aigle.
Entrée libre, chapeau à la sortie.

Orgue et mise en musique : Guy-Baptiste Jaccottet
Aide à la réalisation : Audrey Launaz

Avec le soutien de la commission culturelle d'Aigle, de la paroisse Aigle-Yvorne-Corbeyrier, du musée de l'Orgue de Roche et de la société MK2, Paris

Représentations

  • vendredi 14 octobre 2016 à 20h00
  • samedi 15 octobre 2016 à 20h00

WAKAN, Quand la santiag foule l'Ouest sacré
Du 30 septembre au 02 octobre 2016
Western

par la Beyond compagnie, Aigle - mise en scène : Julie Meyer et Aaricia Schwenter

On connaît bien l'histoire des cow-boys du cinéma hollywoodien, chevauchant à la conquête de terres inconnues. Mais qu'en est-il des “indiens”?

Par le biais du théâtre d'objet, du conte en passant par un air country et divers témoignages, ce spectacle vous fera redécouvrir la conquête de l'Ouest d'une manière à la fois ludique et grinçante. Il dépeint ce “nouveau monde” construit au détriment des peuples autochtones. Ces deux cultures que tout semble opposer se réunissent sur scène à travers la légende et le mythe.

Wakan signifie “sacré” en langue Lakota, cette part spirituelle que nous avons en chacun de nous, cette spiritualité non religieuse qui nous définit en tant qu'être humain.

Composée de trois sortantes de l’école de théâtre Serge Martin, cette jeune compagnie se lance à la conquête de l’Ouest sauvage. Mythe fondateur ou génocide ? À travers un corpus de textes adaptés à la scène, ce spectacle interroge notre vision d’une Histoire souvent édulcorée par Hollywood.

Conception et jeu : Delphine Barut, Julie Meyer, Aaricia Schwenter
Création lumière et régie : Joël Corboz
Production : la Beyond compagnie, Aigle
Coproduction: Théâtre WAOUW

Représentations

  • vendredi 30 septembre 2016 à 20h00
  • samedi 01 octobre 2016 à 20h00
  • dimanche 02 octobre 2016 à 18h00